26 mai 2010

Découverte de Brasilia la moderne !

La mi-avril (je sais, je suis à la bourre...) a été l'occasion d'un beau voyage en amoureux avec Nathalie (ma douce belle-mère et ma non moins douce "belle-tante" gardant les garçons à Rio) avec comme destination "majeure" le Parc du Jalapão (superbe et sauvage nature, je vous en parlerai lors d'un prochain post). Nous avons néanmoins profité de l'occasion et d'une connexion indispensable à Brasilia pour visiter pour la première fois la jeune capitale de notre pays d'accueil. 

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que nous n'avons pas été déçus ! Brasilia est une expérience étonnante, certainement la cité de cette ampleur (près de 2,5 millions d'habitants aujourd'hui) la plus récente au monde : elle fut en effet inaugurée le 21 avril 1960 (elle n'a que 50 ans la gamine !) après des travaux colossaux qui furent initiés par le président de l'époque, Juscelino Kubitschek (qui fut élu en 1956 sur le slogan "50 ans de progrès en 5 ans"). 


La capitale brésilienne est d'abord un lieu, le planalto central, un grand plateau à 1000 mètres d'altitude perdu dans l'immense cerrado au coeur du pays. Première constatation : le temps est superbe et surtout très sec, ce qui nous change de la moiteur carioca. Brasilia, c'est ensuite un projet fou, imaginé par l'urbaniste Lucio Costa et dont les principaux édifices ont été réalisés par le génial architecte Oscar Niemeyer. Lucio Costa proposa le fameux Plan Pilote de la ville (photo de gauche), organisé autour de deux axes perpendiculaires donnant à la ville la forme d'un avion : l'Eixo Monumental, la grande avenue centrale où se concentrent les édifices publics, et l'Eixo Rodoviario, qui regroupe les immeubles d'habitations. Oscar Niemeyer conçut le Congrès National, la Cathédrale Municipale, le Palais présidentiel (dit du Planalto), le Tribunal Suprême Fédéral, le Musée National...et bien d'autres oeuvres encore. 

La visite est vraiment passionnante, où l'on découvre un autre Brésil, loin des vapeurs carnavalesques de Rio. Une ville propre et sage, aux dimensions étonnantes (il faut bien se chausser pour arpenter les kilomètres de rues qui vous conduisent à chacune des curiosités de la ville) et à l'atmosphère sereine. Ceci étant, Brasilia doit être beaucoup plus agréable à visiter qu'à y séjourner durablement : on n'y sent pas le souffle chaud d'une vie agitée et trépidante, et l'ennui doit rapidement gagner, surtout que les attractions type mer ou montagne semblent bien éloignées de la capitale... 

Ci-dessous et de haut en bas quelques photos parmi d'autres de Brasilia : 
- La sculpture Os Gueirreros qui trône sur la place centrale des 3 pouvoirs ;
- Le Congrès National, avec la coupole concave de la Chambre des Députés et celle, convexe, du Sénat ;
- Le Palais Itamaraty, siège du Ministère des Affaires Etrangères (Niemeyer de nouveau) ;
- La vue des Ministères (les bâtiments verts) et du Congrès, depuis la tour de Télévision au centre de l'Eixo Monumental
- Le magnifique Sanctuaire Dom Bosco, qui démontre que l'on peut encore construire en 1980 (!) des joyaux architecturaux dédiés au culte religieux ;
- Le Musée National, dont les collections à l'intérieur sont très intéressantes.  

3 commentaires:

Davidikus a dit…

Je pense comme toi que la visite de Brasilia est très intéressante, quoique (parce que ?) très différente du reste du Brésil. J'ai déjà dû me faire de la pub ici mais je vais en rajouter une couche : si Brasilia vous intéresse, j'ai mis pas mal de photos sur mon blog:

http://davidikus.blogspot.com/

Antony a dit…

Je confirme @Davidikus : tes photos sont superbes et valent le détour (même si tu es botafoguense, tu as vu je te fais de la pub ! ;))

Davidikus a dit…

Je viens juste de voir cette réponse ! Merci pour la pub.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...