05 avril 2010

Un week-end prolongé à Paraty l'harmonieuse...

Après plus de 15 mois de séjour idyllique en terre fluminense, nous avons enfin eu le plaisir de découvrir la cité de Paraty (ou Parati si l'on s'en tient à son état-civil officiel), au cours d'un week-end très Costa Verde, où le soleil n'a cessé de se disputer avec les nuages, voire a dû lutter contre quelques ondées passagères.

Qu'à cela ne tienne, après plus de 4 heures de route sur la rodovia Rio-Santos (dont les travaux semblent interminables...), et quelques slaloms autour d'Angra dos Reis pour éviter les buracos et autres deslizamentos causés par les pluies de janvier dernier, nous voici parvenus en famille élargie (avec ma douce belle-mère Geneviève et ma tante par ailliance Maryvonne) dans les hauteurs de la ville coloniale, où nous logeons pour 3 jours dans la sympathique et verdoyante pousada Serra da Bocaina, tenu par un improbable -mais adorable- couple brésilo-écossais !

La première après-midi est consacrée à la visite de Paraty elle-même. Le centre historique, extrêmement bien conservé, nous replonge dans le XVIIème et XVIIIème siècle, et témoigne de la richesse passée de la ville, qui était le port de départ vers le royaume du Portugal des trésors (or, surtout, diamants, un peu) dont regorgeait le Minas Gerais voisin. C'est un bonheur de se balader dans ces rues pavées hors d'âge (comme en témoigne la chaussée très inégale ;), où les voitures n'ont quasiment pas droit de cité, où les maisons à un étage rivalisent de couleurs joyeuses, où les églises dressent fièrement leur clocher aux abords de la baie...parce que, comble du luxe, le site naturel de Paraty est un pur joyau, entre la mata Atlantica exubérante qui se jette directement dans la mer, les dizaines d'îles parsemant la grande baie de Paraty ou encore les nombreuses criques de sable fin où l'on peut s'adonner à des baignades doucereuses dans un environnement naturel hyper-préservé. On est ici très proche d'Ilha Grande, tant sur le plan géographique (celle-ci est à quelques dizaines de kilomètres plus au nord) que pour ce qui concerne les paysages, décidément fantastiques !
Ci-dessous, quelques photos de notre balade dans la douce cité :

Cette rencontre avec la nature "paratienne", nous l'avons expérimenté le jour suivant, où après avoir croisé, pour la plus grande joie de Romain, le cousin de Jack Sparrow (cf photo ci-contre), nous avons loué pour la journée le petit bateau de pêche de l'ami Maninho, pour un petit tour en mer à la recherche de quelque plage de rêve ou de punto de mergulho (point de plongée) de bon aloi.
Et nous en avons trouvés ! D'abord la très belle plage Vermelha, malheureusement très vite cheia (remplie), dès le milieu de la matinée (ce n'est pas le week-end de Pâques pour rien !), puis l'une des petites piscines naturelles à côté de la Praia da Lula, où les poissons multicolores attirés par les morceaux de pain négligemment jetés s'agitent devant nos masques ébahis. Pour continuer, un déjeuner au restaurant Eh-Laho, dans le cadre enchanteur de l'île de Catimbau (caïpirinha de rigueur et très gostosa !). Le retour sur la ville de Paraty est également très agréable, et la vue sur l'église Santa Rita qui trône sur le front de mer est à ne pas manquer !
Quelques photos de cette belle journée de mer !

Le troisième jour du séjour fut plus humide. Nous qui voulions faire le fameux Caminho de Ouro (une petite portion finale de l'Estrada Real qui descendait depuis le Minas Gerais et les villes coloniales de Diamantina, Ouro Preto, Congonhas et Tiradentes jusqu'à Paraty d'un côté, et Rio de Janeiro de l'autre), mais aussi profiter des loisirs aquatiques de la Serra da Bocaina (le nom de la forêt qui surplombe la ville de Paraty, en plus d'être le nom de notre pousada), type le Poço de Laje ou le notoire Tobogão (une grande pierre plate près d'une cascade où la glissade est de mise), nous avons finalement du réviser nos plans et se contenter de visiter la non moins célèbre Fazenda Murycana : c'est une ferme située en pleine forêt là aussi, pile sur l'Estrada Real, et qui faisait office de campement officiel de la famille royale du Portugal lorsque celle-ci venait  s'assurer du bon acheminement de l'or mineiro jusqu'à ses caisses lisboètes. La Fazenda est de fait un peu décrépie, et ne serait-ce cette excellente petite pinga (la cachaça locale) produite sur place aux arômes de maracuja ou de doce de leite, la visite en elle-même ne présente pas un intérêt foudroyant ! :) C'est également le point de départ de plusieurs balades sympas dans la forêt, dont l'une d'elles mène jusqu'à la cachoiera (cascade) de la Pedra Branca (au sein de laquelle nous nous sommes rafraîchis !).
Le meilleur moment de cette troisième journée a finalement été sans conteste le déjeuner, au restaurant Villa Verde, sis dans la Serra un peu au-dessus de la Fazenda (km 7 sur l'Estrada Paraty-Cunha), dans un cadre enchanteur de verdure luxuriante et au pied du Rio Pereque-Açu, que nous traversons par un beau pont suspendu ! Table excellente et site magnifique vraiment !
Quelques photos de cette journée :
Le dimanche matin avant le chemin retour, petite montée sur les hauteurs de Paraty jusqu'au fort Defensor Perpetual, depuis lequel nous pouvons embrasser une vue complète sur le centre historique de la ville (photo ci-dessous, avec la grande Igreja do Matriz qui émerge).

Paraty, la parfaite "combinaison" entre culture coloniale et sites naturels épatants ! Un incontournable on ne peut plus justifié de tout séjour dans la région de Rio !

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Il ne faut pas exagérer ! Paraty n'a rien d'exceptionnel, ni plus ni moins une ville coloniale parmi tant d'autre.
La nature par contre est à mettre en valeur et présente un aspect toujours verdoyante sur la Costa Verde et mérite le détour, félicitation pour votre récit très bien écrit et documenté

Antony a dit…

Bonjour "Anonyme" ! :)
Vous êtes sévère avec Paraty, le centre historique est quand même très bien préservé et la balade en son sein super agréable ! Bien sûr, ce n'est pas Ouro Preto, Antigua ou même Olinda, mais la conjonction de la nature et de la ville mérite vraiment le détour (et vous le reconnaissez ;)
Merci de me lire et até jà !

RNiac a dit…

Bonjour Antony.
Ton article sur Paraty me donne l'occasion de t'adresser un salut et te féliciter pour la chronique que tu fais régulièrement sur le Brésil et Rio en particulier. Je te suis depuis un moment et j'apprécie ta connaissance du fait Brésilien et le "zeste" de ta plume quand tu raconte la sauce Brésilienne. Je te préviens que je te cite régulièrement comme tu le mérites dans certains de mes articles dans mon blog sur Ipernity, comme justement cette fois avec le report de ce trip. Paraty, une localité que j'ai visité avec ravissement et qui m'est resté comme un de mes meilleurs souvenirs du Brésil. Pour tout savoir de moi ton observateur, voici l'adresse de mon site. Si tu as le temps d'y venir jeter un coup d'œil et (qui sait) me corriger sur certaines opinions erronées que j'ai d'un pays que j'admire de loin et où j'aurai aimé vivre un peu comme toi. Salut amical et bonne continuation.
Roger.
http://www.ipernity.com/home/rogernle?rev=31

Antony a dit…

Bonjour Roger
Merci mille fois pour tes compliments et pour la belle promotion que tu fais de mon blog ! Je suis ravi qu'il te plaise et fier de te compter parmi mes lecteurs ! Je serai enchanté de te rencontrer si d'aventure tu passes à Rio. Fais-moi signe si c'est le cas !
Amicalement

RNiac a dit…

Merci Antony de ton accueil et qui sait peut-être à un de ces jours prochains à Rio... Gardons le contact moi en restant à l'affût du moindre de ton blog! Até là!

Anonyme a dit…

Bonjour

J attends avec impatience vos prochains billets sur ce Bresil que je découvre doucement chaque année qui passe !
Paraty est pour moi ( comme pour d autres d ailleurs) un coin de paradis ou bizarrement je retourne regulierement ! ! !
Cordialement

Antony a dit…

Merci cher inconnu ! Plusieurs autres destinations à découvrir dans la rubrique "Tourisme", menu de gauche ! :)

Caroline a dit…

J'ai découvert Paraty il y a trois ans ....et je ne m'en suis pas encore lassée ....evidemment si on y passe une demie journée à toute allure ....on peut dire que ce n'est qu'une ville coloniale
Mais si on s'interesse réellement à son histoire ....alors çà prend une autre tournure !
S'interesser à l'esclavage et aux "Quilombos", aux indiens guaranis "aldeia de paraty mirim"...à leur culture

Cette année j'ai pris un guide et çà vaut vraiment la peine, j'ai pu faire le chemin de l'or ( enfin), visite courte certes ,mais un condensé d'histoire passionant !!
Super chouette aussi la période de Pâques , avec la procession du vendredi Saint ....des portes en bois peintes en rouge sont ouvertes que cette nuit là et ce sont les stations du chemin de croix ?! ....très beau de nuit aux flambeaux etc etc etc ....il faut du temps pour découvrir les "perles" qu'on ne voit pas à 200 à l'heure ...
Pour une prochaine balade ...je conseille Trindade, la plage de Paraty Mirim , mon ile préféree Ilha Sapeca minuscule et on y mange du poisson grillé avec une poule "angola" qui vire autour de la table en attendant les miettes

Antony a dit…

Bonjour Caroline
Vous avez complètement raison ! :)
Nous retournons d'ailleurs...le week-end prochain redécouvrir Paraty et ses environs : nous allons à Trindade et à Paraty Mirim ! Bien noté pour Ilha Sapeca, nous sommes en bateau nous nous y arrêterons et boirons une caipirinha à votre santé ;)
Beijos

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...